Les soft skills, c’est quoi ? Focus sur la concentration !

Bip. Votre téléphone vient d’émettre un son habituel : vous avez reçu une notification. Sans prendre le temps de réfléchir, vos yeux se décollent soudainement de leur tâche et vous éprouvez déjà un petit plaisir coupable, avant même d’avoir réalisé votre crime. C’est vrai qu’il est beau ce smartphone. Et l’amour qui vous lie est inconditionnel … 

Entre nous, on le sait : vous avez un rapport hyper important à rendre ce soir, mais la tentation est trop forte. Entre rester dans votre bulle en mode concentration bouddhiste et succomber au susurrement de votre sirène smartphonique, y’a pas photo. 

Tout ça pour une fichue vidéo de chat, votre passion secrète. Vous venez de détruire 5 minutes … et il en faudra tout autant pour vous remettre sérieusement à la tâche. Que de temps perdu, non ? 

Le XXIème siècle : époque de la mort de la concentration ?

La vérité est sans appel : nous perdons tous du temps à des moments inopportuns. Est-ce que ce commentaire twitter pouvait attendre ? Oui. Étiez-vous obligé de regarder illico le SMS que vous venez de recevoir ? Pas vraiment.

C’est donc un fait. Nos outils technologiques sont en train de nous rendre dingos et de tuer notre notre capacité à 

  1. Résister aux distractions (bruits environnants, conversations, parasitage, notifications…)
  2. Rester concentré sur une tâche complexe (tout travail créatif, traitement de données…)

Mais ce n’est pas de notre faute. Depuis l’avènement des réseaux sociaux, de la réaction instantanée et du buzz, notre concentration est vraiment mise à rude épreuve. Et il est extrêmement difficile de s’extirper de ce rythme impitoyable sans passer pour un ermite et risquer de s’isoler socialement.

Emails, notification mobile, open space : tout semble organisé pour qu’il soit impossible de se concentrer plus de 20 min d’affilée sur une tâche. Et pourtant, vous en auriez vraiment besoin. Moins vous résistez à ces “bips” extérieurs, plus vous altérez votre productivité, quitte à stresser et culpabiliser. 

Heureusement, tout n’est pas perdu pour vous. Bien au contraire. 

Pourquoi est-ce si “difficile” de se concentrer ?

La concentration est un effort cognitif qui consiste à rester focalisé sur une tâche durant une période donnée, plus ou moins longue. 

C’est une notion que tout le monde connaît bien, mais en même temps, assez paradoxalement, elle est souvent mal maîtrisée. 

La concentration n’est pas un interrupteur: c’est une compétence

Tout se passe comme si la concentration était “donnée”, “accessible” et qu’il suffisait d’appuyer sur un interrupteur pour l’activer. D’ailleurs, chacun a déjà entendu l’injonction : “Concentre-toi !” (au moins à l’école). Dans ce monde mécanique, arriver à se concentrer serait évident et ceux qui n’y parviennent pas feraient forcément preuve de mauvaise volonté ou de mauvaise foi. 

Chimère ! La concentration n’est pas un interrupteur. C’est en fait une “compétence”, une “soft skill”. Comme toutes les autres, elle doit être travaillée pour être acquise et/ou perfectionnée. 

La capacité à se concentrer est donc quelque chose qui s’acquiert. 

Vous jalousez votre oncle qui arrive à lire, alors qu’il règne une pagaille sans nom (vos neveux courent dans tous les sens et crient comme des petits trolls) ? Le truc, c’est que votre oncle bibliophile a vécu dans une fratrie de 4 enfants: il a dû naturellement perfectionner sa capacité d’inhibition cognitive pour pouvoir continuer à vivre sa passion ! Des années de pratique ont fait de lui un incroyable pratiquant de la concentration à haute intensité. 

Le manque de plaisir à la concentration détruit vos efforts

S’il est si difficile de se concentrer pour autant de gens, c’est parce que la concentration ne leur donne pas de plaisir et qu’il est beaucoup plus facile de se laisser tenter par des distractions qui agissent comme des shots de sucre.  

Et comme l’école inculque la concentration à coup d’impératif, beaucoup ont tendance à la cataloguer dans la catégorie “pas rigolo” : on DOIT se concentrer, on ne VEUT pas se concentrer, etc. Ce ne sont pas des conditions favorables à l’amélioration de cette compétence. 

La déculpabilisation, la découverte du plaisir de la concentration et la destruction de croyances limitantes (“je suis nul.le”) forment donc une première étape pour parvenir à s’améliorer dans ce soft skill !

Pourquoi la concentration est-elle une compétence que vous devez travailler ?

Voici quelques points qui soulignent l’intérêt crucial de la soft skill “concentration”. 

Pénurie à venir des profils capables de se concentrer sur des tâches très complexes ?

Comme nous l’avons vu, toutes les conditions sont aujourd’hui réunies pour mettre des bâtons dans les roues de votre capacité de concentration. 

Voilà pourquoi vous devez en faire une force ! Dans un marché, comme celui de l’emploi, tout est régulé par l’offre et la demande. Vous voyez où nous voulons en venir ? 

Plus vous parviendrez à développer votre concentration, plus vous ferez de votre profil une perle rare. Car s’il est de plus en plus difficile de rester rivé sur une action, le marché du travail, en revanche, demande de plus en plus de travailleurs capables de réaliser des tâches complexes. Les autres étant progressivement reléguées à la mécanisation/robotisation. 

Les offres d’emplois qui demandent des tâches à capacité de concentration sont en mode inflation … au moment même où les conditions d’acquisition de cette faculté sont de moins en moins évidentes ! 

Augmentation substantielle d’une demande et défaut d’une offre… Nous avons là les signes avant-coureurs d’une pénurie sur laquelle il convient de se positionner intelligemment. Ainsi, les profils à haute concentration risquent de bien tirer leur épingle du jeu !

Participer à votre bonheur et au sain partitionnement de votre vie

Les personnes qui éprouvent des problèmes de concentration au bureau peuvent avoir du mal à garder la tête hors de l’eau. Sans motivation ou sans objectif, le manque de sens peut rapidement se faire ressentir et peser sur la qualité de vie. 

Les suites connues peuvent être désastreuses : burn-out, dépression, volonté de tout casser… 

En prenant le pli d’organiser des sessions de concentration, c’est tout le contraire qui vous attend :

  • Vous ne pourrez qu’avancer dans votre vie,
  • Vous serez apte à relever des challenges en étant productif, 
  • Vous réduirez sensiblement votre stress et vous en porterez d’autant mieux.

Arriver à se concentrer et à rester dans sa bulle à des intervalles donnés peut vous permettre de concrétiser ainsi de grandes choses.

Comment améliorer sa soft skill concentration ?

Actons donc que la concentration est une soft skill absolument essentielle pour les boulots de bureau, surtout au moment du chamboulement technologique, et l’arrivée en fanfare de l’intelligence artificielle dans nos vies. 

Maintenant, il va falloir vous mettre sérieusement au travail. Prenez l’environnement social comme un challenge et non pas comme une fatalité : vous pouvez mettre en place des habitudes pour devenir un as de la concentration !

Retrouver du sens à vos activités et penser long terme

En mettant en place des objectifs à long terme, clairs et porteurs de sens pour vous, vous aurez beaucoup moins de problèmes à rester focus sur une tâche, et ce durablement ! 

Plus ce que vous faites a du sens pour vous, plus vous aurez tendance à vous y consacrer et plus vous accepterez de prendre du temps pour bien faire les choses. De quoi s’écarter des distractions de court terme !

Une chose à la fois !

Le pire pour votre concentration, c’est de faire plein de choses à la fois. Comme nous l’avons vu avec notre article sur le multitasking (faire un lien vers l’article sur le multitasking), les êtres humains ne sont pas des machines : ils ne peuvent se focaliser en profondeur que sur une tâche à la fois.

Mais vous pouvez vous octroyer des laps de temps consacrés à telle ou telle tâche “en gros”, et essayer de tenir votre engagement comme vous le pouvez. Restez indulgent avec vous-même pour ne pas vous décourager ! 

Mettre en place des habitudes qui fonctionnent pour soi

Ici, nous ne parlerons pas de miracle morning, ni ne vous proposerons de méthode universelle à suivre pour que d’un coup de baguette magique vous arriviez à être plus concentré. 

Chez la plupart des gens, ce genre de truc ne fonctionne pas sur le long terme. Vous devez donc faire un travail intérieur et comprendre ce qui fonctionne dans votre cas personnel. Néanmoins, des petites actions quotidiennes peuvent être implémentées dans vos sessions de travail. 

  • Mettre son téléphone hors de vue et désactiver les notifications. 
  • Limiter ses sessions de travail et segmenter temporellement ses réunions (15 min) ou les phases de travail à haute concentration. Vous pouvez le faire avec la méthode Pomodoro, qui permet des sessions de 25 minutes, interrompues par 5 minutes de pause. Nous en avons déjà parlé dans l’article consacré au multitasking.
  • S’isoler des sollicitations extérieures et travailler dans un espace à soi. 
  • Arrêter de travailler le soir et mettre en place des rituels d’arrêt  : vous aurez toujours des tâches inachevées !

Bousculer radicalement son environnement de travail ou d’activité

Parfois votre environnement de travail n’est tout simplement pas adapté pour vous. 

J.K. Rowling, alors sur l’écriture du 7e tome d’Harry Potter (Harry Potter et les Reliques de la mort) s’est retrouvée bien embêtée. Pendant des jours, elle n’avançait plus. Elle travaillait de chez elle, mais avec les travaux et les sollicitations de son entourage, ce n’était plus possible. 

Elle a alors décidé de prendre une mesure radicale : prendre une nuit dans le plus bel hôtel d’Edimbourg pour avancer dans son travail de rédaction (1000 £ la nuit quand même). L’initiative a si bien marché qu’elle y est restée pour terminer tout son tome. Étrange ? Pas vraiment.

En changeant de périmètre de travail, non seulement vous vous éloignez des distractions, mais comme vous avez fait cet effort de changement pour votre efficacité, vous vous investissez pleinement pour que ça fonctionne ! 

Pas besoin de dépenser 1000 livres/jour pour optimiser votre efficacité. Un simple changement de lieu en mode test peut suffire pour vous rendre accroc à un nouvel environnement et décupler votre force de concentration ! 

Ne pas hésiter à mettre des limites aux autres

Certaines personnes ont peur de poser des limites de disponibilité : elles pensent que ça sera mal reçu par les gens autour d’eux (ou les clients). 

En vérité, si les horaires de disponibilité sont clairement définis et que vous prévenez efficacement, vos contacts acceptent sans sourciller votre droit à la déconnexion. Donc aucune inquiétude ! Il est très rare qu’on attende de vous une réponse à la minute. 

D’autre part, les gens apprécient également que vous vous souciez de vous. Savoir s’imposer un rythme et ne pas se laisser marcher sur les pieds est loin d’être une tare. Au contraire, c’est le reflet d’une personne qui sait se gérer, avec des valeurs, fiable et sûre d’elle. 

N’hésitez donc surtout pas à lever le pied, poser vos limites pour vous protéger et protéger les conditions de votre concentration. Vous avez droit à la déconnexion ! 

Amusez-vous

Il n’y a pas qu’au travail que la concentration est requise. Dans beaucoup de jeux de société (surtout ceux qui se jouent à plusieurs et dont les règles sont complexes), la concentration et l’écoute sont de mise. 

Plus vous associerez vos périodes de concentration au plaisir, plus il y a de chances que vous en redemandiez ! Ce faisant, vous développerez votre compétence en concentration sans même vous en rendre compte. 

Quels jeux vidéos pour améliorer ma soft skill “concentration” ?

Ce n’est plus un secret pour vous : chez Kirae, on kiffe les jeux vidéos. 

Et quoi de plus intéressant qu’un jeu vidéo pour développer vos compétences ? En l’occurrence, tous les jeux vidéo vous aident à perfectionner votre concentration. Mais parlons de certains en détail. 

Les Dark Souls like sont d’excellents jeux vidéo pour développer votre concentration. Pourquoi ? Parce que ce sont des jeux vidéo tellement exigeants qu’ils requièrent une vraie ténacité, et une capacité à rester focaliser sur une tâche complexe sans perdre le fil, “à s’accrocher”. 

Rappelons que la capacité à “rester accroché” vous rend plus endurant, et vous permet de développer votre durée de concentration. Le truc en plus, avec ce genre de jeu, c’est que l’univers est tellement épique et challengeant qu’il en devient hyper addictif.  

Tous les FPS (Call of Duty, Counter Strike et bien d’autres) demandent des capacités de concentration en temps réel. Les jeux de stratégies évidemment, ou encore les jeux de mémorisation sont dans le même cas de figure.

Outre la dextérité, les jeux de conduite comme Forza exigent également une concentration infaillible !

Au global, tous les jeux vidéos développent votre concentration, car non seulement ils provoquent une rétention de votre attention sur une tâche, mais en plus, ils vous demandent parfois de vous frotter à une vraie complexité. 

Notre conseil est donc très simple : jouez ! 😌

Comment Kirae teste et certifie ta soft skill “concentration” pour réussir dans le monde professionnel ?

Par l’ensemble de vos expériences de vie – au travail et en dehors -, vous avez pu acquérir un certain nombre de soft skills. 

Par exemple, nul doute qu’un lecteur assidu est capable d’une concentration bien au-dessus de la moyenne. Il serait dommage pour lui de ne pas arriver à valoriser cet atout sur son CV lorsqu’il cherche un boulot.

Pour vous aider à afficher vos soft skills et donner du corps à votre profil, Kirae développe des jeux vidéo. Le but : les travailler en s’amusant et surtout les certifier !
La concentration est au cœur de notre R&D et se travaille en particulier dans l’un des jeux que nous proposons. Alors il est temps : jouez et obtenez vos certifications (lien sur la page des certifications). 💪

Continuez votre lecture